Le Monde du Droit a récemment interrogé Louise Bargibant, collaboratrice du cabinet PB Avocats.

Louise BARGIBANT collaboratrice chez PB Avocats

 

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre le cabinet PB Avocats ?

J’ai décidé de rejoindre le cabinet PB Avocats car il s’agit d’un cabinet spécialisé en droit des affaires qui bénéficie d’une parfaite connaissance du tissu économique de La Réunion lui permettant de faire face aux besoins des entreprises et des professionnels tant en matière de conseil qu’en matière de contentieux.

Il s’agissait d’intégrer cette structure afin de mettre à profit du cabinet mes compétences et de me perfectionner au sein d’un cabinet rayonnant sur l’île de La Réunion.

De plus, ce cabinet m’a séduit par son côté innovant et audacieux notamment en terme de communication.
Enfin, les valeurs du cabinet axées sur la rigueur dans l’analyse et le traitement des dossiers ainsi que sur la relation privilégiée avec le client basée sur une confiance mutuelle et une écoute permanente m’ont convaincue.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

J’ai un parcours universitaire orienté vers le droit privé (Licence et Master) à l’Université de Lille 2.

C’est la pratique et notamment les différents stages effectués qui m’ont amenée à m’orienter vers le droit des affaires.

J’ai donc complété mon cursus universitaire en intégrant une Ecole de commerce dans le cadre du Master of Science in Legal&Tax Management à l’EDHEC Business School de Lille.

Après avoir prêté serment en Octobre 2011, j’ai intégré le cabinet MONTESQUIEU Avocats à Lille pour y exercer principalement aux côtés de Maître Delphine CHAMBON au pôle baux commerciaux pendant presque six ans.

Ayant quitté Lille pour La Réunion, j’ai ensuite intégré le cabinet PB Avocats.

Qui a le plus influencé votre carrière ?

Ce sont principalement les clients qui ont influencé ma carrière.

En effet, la confiance accordée par mes clients a toujours été un réel moteur pour moi, désireuse de leur apporter mon concours dans le cadre d’une étroite collaboration qui implique de comprendre précisément leurs préoccupations et les problématiques auxquelles ils sont confrontés.

C’est en connaissant parfaitement les clients que l’on parvient à défendre au mieux leurs intérêts.

Cette volonté de connaître parfaitement les préoccupations du client a donc toujours animé et influencé mes choix de carrière. Ainsi, je n’ai intégré que des cabinets partageant les mêmes valeurs et la même aspiration.

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Mon meilleur souvenir de carrière a été celui d’une plaidoirie dans le Sud de la France portant sur la défense de plusieurs propriétaires désillusionnés par les conditions drastiques imposées pour récupérer leur bien par la résidence de tourisme à laquelle ils l’avaient loué pour bénéficier d’un dispositif fiscal attrayant.

Il s’agissait d’un véritable « bras de fer » contre la résidence de tourisme animé par un débat juridique passionnant et par le désir d’obtenir un dénouement heureux pour des propriétaires s’étant sentis abusés et piégés alors qu’ils avaient souhaité envisager sereinement leur retraite en intégrant leur bien.

Ce moment consacrant un important travail en amont a été un moment privilégié pour moi et probablement mon meilleur souvenir de carrière tant il m’a rappelé que c’est le farouche désir de convaincre qui m’a déterminée à souhaiter exercer la profession d’avocat.

Quels sont vos domaines de compétences ?

J’interviens essentiellement dans le cadre de contentieux du droit des affaires pour représenter nos clients confrontés à toutes les problématiques juridiques de droit de l’entreprise (droit commercial, droit des sociétés, droit des contrats …).

J’exerce également dans le domaine du droit immobilier, assurant la défense de professionnels de l’immobilier, de vendeurs, d’acheteurs, de bailleurs et de locataires. Le bail commercial est une de mes matières de prédilection tant elle est riche et truffée de nuances dont il convient de maîtriser toutes les subtilités.

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes dans ces secteurs d’activité ?

La loi n° 2014-626 du 18 juin 2014 dite « Loi Pinel » et la loi 2015-990 du 6 août 2015 dite « Loi Macron » ont révolutionné la matière des baux commerciaux.

Mais ce sont surtout les nombreuses zones d’ombres que comportent ces textes qui marquent l’actualité de la matière car c’est ainsi la jurisprudence qui apporte des solutions à certaines problématiques.

A titre d’illustration, un arrêt de la Cour de cassation a récemment mis fin à une incertitude qui avait amené à des décisions des juges du fond disparates : c’est ainsi qu’elle a décidé que la clause d’indexation qui ne prévoit qu’une variation du loyer du bail commercial à la hausse est nulle et doit être réputée non écrite.

Qui conseillez-vous ?

Le cabinet PB Avocats conseille une grande diversité de clients allant du chef d’entreprise au consommateur en passant par les professionnels de l’immobilier, les agents commerciaux, les mandataires judiciaires, les pharmacies etc…

En réalité, le cabinet s’efforce de conseiller toute personne physique ou morale qui est confrontée à des problématiques de droit des affaires.

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ?

Mes objectifs pour le cabinet PB Avocats sont de continuer à travailler en étroite collaboration avec Maître Pauline BARANDE afin de réunir nos compétences transversales pour proposer aux clients un accompagnement juridique structuré et efficace.

L’idée est également de développer des synergies internes avec tous les membres du cabinet afin de mettre en place une organisation favorable à l’efficacité de l’ensemble de l’équipe.

Je souhaite donc participer activement au développement du cabinet pour contribuer à son rayonnement.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier

https://www.lemondedudroit.fr/interviews/59326-louise-bargibant-collaboratrice-pbavocats-cabinet-innovant-audacieux-communication.html