Interview de Charlotte Vassal, juriste chez PB Avocats

 

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre le cabinet PB Avocats ?

Lorsque j’ai décidé de m’installer à La Réunion, j’ai recherché un cabinet d’avocats spécialisé en droit des affaires avec une branche en conseil très développée, qui soit moderne dans son fonctionnement et jouisse d’une bonne renommée. C’est ce qui m’a motivé à postuler au sein du cabinet PB Avocats reconnu pour leur sérieux et leur rigueur sur l’île de La Réunion.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

J’ai effectué un parcours universitaire en droit des affaires à l’université de Lyon III.
Le droit des affaires recouvrant une large palette de matières j’ai choisi de me spécialiser dans le droit du transport aérien afin de pouvoir allier le droit à ma passion, l’aviation.

Mon souhait était d’exercer en tant que juriste au sein d’une structure aéroportuaire, mais les offres d’emploi sont majoritairement orientées vers le marketing avec quelques aspects de juridique. J’ai donc préféré me consacrer au droit des affaires uniquement en intégrant le cabinet d’avocats de Maître Nikita SICHOV à Cannes, puis ayant déménagé à La Réunion j’ai intégré le cabinet PB Avocats.

Qui a le plus influencé votre carrière ?

Ce n’est pas une personne en particulier mais l’ensemble des rencontres que j’ai pu faire lors de séminaires de droit, au cours de mes différents stages puis emplois qui m’ont marqué et nécessairement influencé dans mes choix.

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Ma carrière en tant que juriste est encore jeune mais ayant eu la chance d’avoir exercé au sein d’un cabinet cannois composé d’une clientèle de millionnaires et oligarques russes j’ai pu travailler sur des dossiers aux problématiques originales avec d’importants enjeux.

Un de mes meilleurs souvenirs est celui d’un dossier en droit immobilier et de la construction dans lequel un richissime homme d’affaire venait d’acquérir plusieurs appartements dans un immeuble de très haut standing pour lequel l’architecte avait prévu un ascenseur pour automobiles permettant d’accéder au parking souterrain.

Malheureusement l’accès à l’ascenseur était en biais et les dimensions n’avaient pas été adaptées aux catégories de voitures utilisées par les acquéreurs d’immeubles de ce standing et nous avons dû faire réaliser plusieurs expertises avec toutes les parties prenantes dont le chauffeur de notre client afin de démontrer que des grosses berlines, type Bentley, ne pouvaient accéder à l’ascenseur ce qui rendait le parking inutilisable.

Ces expertises m’ont ensuite permis de demander et d’obtenir une juste indemnisation financière pour notre client, la reconstruction de l’accès à l’ascenseur aux dimensions nécessaires étant impossible.

Quels sont vos domaines de compétences ?

J’interviens principalement dans les dossiers relatifs au droit des sociétés afin de répondre à toutes les problématiques qui se posent de la création de sociétés commerciales ou civiles, aux diverses modifications qui peuvent intervenir en cours de vie sociale, que ce soit un simple transfert de siège ou des cessions de parts sociales, d’actions ou de fonds de commerce.

Le cabinet PB Avocats se distingue également pour s’être spécialisé dans le conseil des officines de pharmacie, j’interviens donc également dans les cessions de fonds d’officine de pharmacie, la préparation des dossiers ordinaux, …

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes dans ces secteurs d’activité ?

Actuellement, le projet de loi PACTE, relatif à la croissance et la transformation des entreprises, a pour objectif de simplifier la création d’entreprise. A cette fin, il prévoit notamment la suppression des différents Centres de formalités des entreprises par la création d’une plateforme en ligne unique. De même, le projet de loi PACTE prévoit la création d’un registre des entreprises centralisé ce qui simplifiera grandement les démarches et réduira les coûts pour les entrepreneurs.

Toutefois, si le projet définitif a été adopté le 11 avril 2019, il fait l’objet d’une saisine devant le Conseil constitutionnel, pour son second volet qui concerne la privatisation des entreprises publiques Aéroports de Paris et la françaises des jeux. Affaire à suivre donc…

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ?

Mon objectif pour ce cabinet est que l’on réussisse à créer un pôle contentieux et un pôle conseil, autonomes mais complémentaires. Et avec le recrutement de Maître Camille RENOY spécialisée en droit du travail et de Marie LE GARGASSON, élève-avocate en droit des affaires permettant de créer un pôle juridique, c’est en très bonne voie.