Camille Renoy, collaboratrice chez PB Avocats

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre le cabinet PB Avocats ?

J’ai été séduite par le challenge qui m’était proposé de participer à l’essor d’un nouveau cabinet innovant, à la communication ingénieuse et moderne, avec de belles perspectives de développement sur l’île de la Réunion et l’Océan Indien.

Le défi était plus que tentant. Le cabinet PB Avocats dispose d’une pluralité de compétences solides en droit des affaires (droit des sociétés, droit commercial, droit des contrats, cession et acquisition d’officines de pharmacie, droit du travail…) permettant un traitement transversal des dossiers, tant en conseil qu’en contentieux, ce qui le positionne en tant que partenaire privilégié des chefs d’entreprise et des salariés.

Les valeurs du cabinet PB Avocats ont achevé de me convaincre : transparence, rapidité et disponibilité bien sûr, mais pas seulement. Le cabinet met un point d’honneur à consacrer à chaque dossier la même rigueur et la même minutie, avec un degré d’excellence et de précision qui n’a rien à envier aux plus grands cabinets, tout en s’attachant à consacrer à ses clients la proximité et l’écoute d’un cabinet à taille humaine.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

J’ai suivi une formation approfondie et renommée consacrée au conseil aux entreprises. En parallèle de ma formation universitaire dont je suis sortie diplômée d’un Master II en Droit des affaires et fiscalité, j’ai intégré le Magistère des Juristes Conseils d’Entreprise du Centre du Droit de l’Entreprise de Montpellier. Cette filière d’excellence m’a notamment permis d’obtenir le Diplôme de Juriste Conseil d’Entreprise (DJCE) et deux certificats d’études spécialisées, l’un en droit économique (droit des contrats, de la concurrence, de la distribution et de la consommation) et l’autre en droit social (droit du travail, de la sécurité sociale et de la protection sociale).

J’ai débuté mon exercice professionnel comme juriste d’affaires puis comme avocat dans des cabinets d’avocats à Nîmes et à Montpellier tels que le cabinet spécialisé en droit du travail Barthélémy Avocats, et le cabinet d’affaires PVB Avocats.

La transmission du savoir m’est primordiale ; c’est pourquoi, en plus de mon exercice professionnel, j’ai enseigné pendant quelques années la Procédure civile et les Voies d’exécution dans une école préparatoire privée, et préparé diverses promotions d’étudiants à l’examen très sélectif et exigeant d’entrée à l’École des Avocats.

L’envie de donner une nouvelle dynamique à mon parcours professionnel m’a ensuite conduite à m’installer sur l’île de la Réunion, où j’ai rejoint PB Avocats en mars 2019 en qualité de collaboratrice.

Qui a le plus influencé votre carrière ?

Dans le cadre de mes études, j’ai eu la chance de recevoir les enseignements de professeurs d’exception et les conseils de professionnels de haut niveau. J’ai ensuite exercé avec des confrères brillants qui m’ont transmis la passion du conseil, de la défense et de la rhétorique. J’ai acquis auprès d’eux une conscience profonde de ce qui fait l’ADN de l’avocat ; d’esprit libre et indépendant, parfois rétif mais toujours digne, l’avocat incarne à la fois la voix de ses clients et le gardien silencieux des secrets que ces derniers lui confient.

Toutes ces personnes ont contribué à forger l’avocat que je suis aujourd’hui. Mais s’il me faut décider qui, parmi elles, a le plus influencé ma carrière, je me dois de désigner mon éminent confrère Hervé-Georges Bascou. Avocat spécialisé en droit du travail et en contentieux du contrôle URSSAF, il est sans ambages et implacable dans son rôle de défenseur, mais aussi bienveillant et plein d’esprit dans son rôle de mentor. Il m’a guidée alors que ma carrière n’en était qu’à ses balbutiements, et je lui dois toute ma gratitude pour cela.

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Choisir, parmi tous mes souvenirs de carrière, celui qui est le plus cher à mes yeux, me semble une entreprise bien difficile.

Comment choisir entre une victoire judiciaire retentissante dans un dossier qui me tenait à cœur, et le closing venant couronner plusieurs semaines d’un audit minutieux et acharné ? L’émergence d’un lien de confiance indicible avec son client chef d’entreprise, dont on finit par devenir le conseil habituel et privilégié ? Les larmes de joie d’un justiciable à l’annonce d’une décision de justice favorable ? La joie sincère d’avoir participé à la réconciliation de deux parties qu’on croyait fâchées à jamais dans un contentieux complexe de droit des affaires ?

Ces souvenirs, je les affectionne tous et ils ont tous une place importante dans ma carrière.

Quels sont vos domaines de compétences ?

Mon domaine de prédilection est le droit social (droit du travail, de la sécurité sociale et de la protection sociale), matière dans laquelle j’ai obtenu le certificat d’études spécialisées délivré par la très sélective Fédération Nationale du Droit de l’Entreprise (FNDE). Dans cette matière, je conseille les entreprises et les salariés sur des problématiques juridiques complexes et variées (rupture du contrat de travail, RPS, harcèlement et discrimination, durée du travail, représentation du personnel et négociation collective, audit, …) et j’assure la défense de leurs intérêts devant les juridictions de première instance et d’appel.

J’interviens en outre en contentieux du droit des affaires et de l’entreprise (droit commercial, droit des sociétés, droit des contrats, …).

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes dans ces secteurs d’activité ?

La pandémie mondiale de Covid-19 bouleverse l’économie de notre pays. Chaque mois de confinement a coûté environ 70 milliards d’euros à la France, soit 3 % du PIB. Les plans de soutien économique français et européens pour faire face à la crise du Covid-19 sont insuffisants ou trop coûteux, et certaines entreprises ne s’en relèveront pas.

Les mois qui viennent seront décisifs pour les salariés et les entreprises françaises. Faire appel à un cabinet d’affaires et de droit du travail en cette période, c’est se donner une chance supplémentaire de rebondir et de sortir de cette crise de la façon la plus satisfaisante possible.

Qui conseillez-vous ?

Les compétences transversales des membres du cabinet PB Avocats nous permettent de répondre efficacement aux besoins en droit des affaires et en droit du travail d’une grande diversité de clients : chefs d’entreprise, sociétés (de la PME aux groupes de sociétés), professionnels de l’immobilier, agents commerciaux, mandataires judiciaires, officines de pharmacie, consommateurs et salariés, etc.

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ?

J’aspire à développer en étroite collaboration avec Maître Pauline Barande un Pôle spécialisé et innovant en droit du travail afin de faire de PB Avocats la référence de l’île de la Réunion dans cette matière. Cet objectif est déjà sur la bonne voie et je ne doute pas de notre capacité à l’atteindre ensemble.

Cet objectif est, à mon sens, en phase avec le leitmotiv du cabinet PB Avocats : dépasser le simple cadre du conseil et offrir à ses clients une offre d’accompagnement complète en droit des affaires et en droit du travail, adaptée aux enjeux et secteurs d’activité du marché réunionnais.